top of page

L'imagerie par Drone à résolution submillimétrique : Applications et Avancées Techniques


L'imagerie par drone est depuis bientôt 10 ans un outil précieux pour la collecte de données géospatiales, mais la technologie a atteint de nouveaux sommets grâce à des avancées significatives dans la résolution des capteurs embarqués, la précision de positionnement, et le savoir-faire opérationnel pour réaliser des acquisitions à une résolution submillimétrique. Chez Sentinel, nous sommes fiers de jouer un rôle de premier plan dans cette révolution de l'imagerie aérienne.



L'évolution de la résolution


La résolution (ou le GSD : Ground Sampling Distance) est un paramètre fondamental lors d’acquisitions à des fins de photogrammétrie. Une résolution submillimétrique signifie que chaque pixel dans nos images représente une fraction de millimètre du monde réel. Cette avancée a des implications majeures dans de nombreuses applications, de la cartographie de précision à l'inspection détaillée des infrastructures.



La P1 de DJI possède un capteur plein format et une résolution de 45 Mpx



Un nouveau champ applicatif


Les fichiers produits offrent une richesse de détails sans précédent, et offrent des opportunités inédites pour l’inspection d’infrastructures. Les ingénieurs civils peuvent détecter des anomalies et des fissures minuscules sur les ponts, les barrages et les bâtiments, améliorant considérablement la maintenance préventive.



Orthophotographie réalisée sur un barrage au Brésil. La résolution de 0.7mm/pixel a permis de recenser et classifier 10 000 fissures. Une prochaine acquisition permettra de faire une étude comparative pour vérifier si le barrage s'est d'avantage déformé ou non.




Cas concret d’utilisation


Sentinel a récemment réalisé une acquisition verticale du quai d’un grand port industriel pour réaliser une étude de la verticalité des pylônes porteurs. Grâce à un GSD de 0.5mm / pixel, la précision théorique atteinte est de 0,5° ! Dans la pratique, elle aura été de 1°, le facteur limitant étant la porosité des surface inspectées.



L'ortho-façade ci-dessus est le résultat d'un acquisition à un GSD moyen de 0.5mm et a permis de réaliser les analyses détaillées sur la photo ci-dessous


Vous souhaitez faire réaliser une inspection précise de votre ouvrage ? Contactez-nous !





186 vues0 commentaire

Comments


bottom of page